Comment entretenir sa piscine l’hiver ?

Publié le : 21 octobre 20224 mins de lecture

La conservation d’une piscine consiste à la protection de l’eau et de la structure. Cependant, elle varie selon les saisons et différentes techniques peuvent être appliquées. Bien qu’en hiver, l’entretien dépend de l’atmosphère, voici quelques astuces qui vous aideront à préserver votre précieux bien.

L’hivernage en termes d’entretien

La durée de vie d’une piscine est fondamentale pour chaque propriétaire. Ainsi, l’hivernage est recommandé, car son essence même demeure dans cette optique. En fait, il permet la préservation de l’eau, de la structure et des équipements. Cependant, des erreurs sont à éviter dans le cas d’espèce. D’abord, si l’eau atteint des températures trop basses, notamment inférieures à 12 °C, elle risque de se geler. Par contre, si la température est au-dessus de 15 °C, le relâche précoce favorise la prolifération des algues et des bactéries. D’autre part, vider totalement l’eau risque de fragiliser la structure car sa masse est nécessaire en matière de stabilité. Ensuite, une bâche à bulles n’est pas adaptée en hiver car elle est faite pour être utilisée en été. Les abris de piscine bas Primo Roman protègent et agrémentent votre bassin de baignade. Toutefois, le nettoyage au préalable du revêtement et des équipements, avec des produits d’hivernage, doit être effectué.

L’hivernage passif

L’hivernage passif ou complet consiste à mettre en veille totalement la piscine durant toute la saison d’hiver. Afin d’y procéder, le nettoyage est prérequis. Ensuite, ajuster le pH de l’eau pendant une journée complète ; puis, baisser le niveau de l’eau. Après, la filtration doit être coupée et son circuit purgé pour empêcher le gel de l’eau. En outre, verser le produit permet d’écarter la congélation et la création d’algues. Enfin, le bassin est contraint d’être couvert par une bâche conforme à cette période de l’année. Ainsi, la température de l’eau doit faire l’objet d’un contrôle habituel afin d’éviter tout dérèglement.

L’hivernage actif

Ce type de procédé est aussi appelé semi-hivernage. En fait, contrairement au précédent, il consiste à mettre en marche, à une légère cadence, la filtration. Pour ce faire, les étapes sont les suivantes. Avant toute chose, le nettoyage, à la fois interne et externe, est primordial. Puis, la filtration est tenue d’être planifiée à tourner que 2 à 3 heures par jour. Etant donné que le mécanisme est partiel, un entretien régulier est préconisé. À titre d’exemple, la surveillance du taux de pH, la désinfection et l’assainissement de l’eau. En dernier lieu, une couverture appropriée est essentielle pour lutter contre toute apparition de tâches.

Plan du site